Archipel Citoyen

Davantage de culture dans la ville

Nos objectifs

Cultiver la communication et poétiser la ville
Pourquoi ne pas remplacer les espaces de communication commerciale par des espaces d’expression culturelle et artistique?
Pourquoi ne pas construire une ville au patrimoine vivant
Un patrimoine, on en hérite, on en fabrique, on le sauvegarde, on le met en valeur, on l’adapte pour en user et le partager.  Son exploitation raisonnée contribuerait à donner une nouvelle image culturelle à la ville, en s’appuyant sur ce qu’elle présente naturellement – places, panneaux d’affichage, palissades de chantiers, zones de travaux, musées, etc. 
Mettre en avant les activités culturelles et l’histoire de Toulouse, c’est aussi renforcer le soutien de la candidature de son centre ville et ses quartiers à l’UNESCO. 
En impliquant les artistes, les historien-ne-s et citoyen-ne-s, on peut faire vibrer l’imaginaire collectif de la ville, faire danser ses habitant-e-s, revivre son histoire enfouie, en deux mots: poétiser Toulouse!

Notre diagnostic

Toulouse est reconnue comme exemplaire dans la bonne conservation et appropriation de son patrimoine historique. Cependant, son partage est limité et trop de lieux sont souvent réservés à des initié-e-s.  On fait le constat d’une production surannée du patrimoine futur, d’un patrimoine immatériel vu comme folklorique, et même l’archéologie est parfois même vécue comme une charge (frein à des travaux, contournements). Se promener dans Toulouse, c’est aussi remarquer une communication dispersée et centrée sur l’offre (commerciale).
Jusqu’ici l’espace public ne raconte pas la ville, son histoire, celle de ses habitant-e-s, dont le récit est pourtant infiniment riche.

Le vrai bilan du maire

L’évolution urbaine de la ville, sa transformation progressive, n’anticipe pas assez les endroits d’expressions culturelles, la logique du marché de l’immobilier étant trop souvent privilégiée.
Le centre ville se présente parfois comme un écrin accueillant des événements privés financés par des marques (place du Capitole, bords de Garonne ..)
L’affichage publicitaire prend une place disproportionnée alors que les événements organisés par les structures culturelles locales aux équilibres fragiles manquent de place.
Les grands événements sont trop souvent délégués à des structures privées hors-sol (14 juillet, fête de la musique, etc.).

Nos préconisations

Vous devez vous créer un compte et être connecté pour pouvoir voter sur les préconisations ou pour laisser un commentaire.

Showing ideas that are avec étiquettes

Vous pouvez vous aussi formuler des propositions en vous rendant sur cette page.

Nos sources

Laisser un commentaire

Aller au contenu principal