Archipel Citoyen

Santé mentale

Nos objectifs

Promouvoir la santé mentale et déstigmatiser la maladie mentale
  • Renforcer le travail réalisé par les différentes associations pour permettre aux personnes souffrant des troubles psychiques de participer à la vie de la cité.
  • Informer les citoyens et citoyennes sur les questions de santé mentale.
  • Contribuer à maintenir un lien entre entre les services sociaux et les secteurs de soins en ce qui concerne les patients les plus précaires.
  • Soutien des élus municipaux en faveur de la  santé mentale sur le plan  national (projet de lois, projets de plans ).
  • Rompre l’isolement social des personnes qui ont des troubles psychiques ainsi que de leurs proches du fait notamment des représentations négatives de la maladie mentale et de sa stigmatisation.
  • Lutter contre la raréfaction des soins et fermetures de lits qui conduisent à un accès aux soins de plus en plus difficile.
  • Faire une politique de soutien à l’accès et au maintien dans un logement et/ou dans un emploi pour les personnes vivant avec une maladie psychique.

Notre diagnostic

  • D’après le rapport 2017 de l’Inspection Générale des Affaires Sociales, un français sur trois souffrira de troubles mentaux au cours de sa vie. Un français sur deux aura un proche, un parent, un conjoint, un enfant présentant des difficultés psychiques.
  • Isolement social des personnes qui ont des troubles psychiques ainsi que de leurs proche du fait notamment des représentations négatives de la maladie mentale et de sa stigmatisation.
  • Raréfaction des soins et fermetures de lits qui conduisent à un accès au soins de droit commun de plus en plus difficile.
  • Difficulté pour accéder et se maintenir dans un logement et/ou dans un emploi pour les personnes vivant avec une maladie psychique.
  • Existence d’un Conseil Local en Santé Mentale créé en juin 2012. Il a été mis en place par la Ville de Toulouse et le centre hospitalier Gérard Marchant. Il veille à favoriser l’inclusion dans la ville des personnes souffrant de troubles psychiques mais aussi d’informer et de sensibiliser la population.

 

 

Le vrai bilan du maire

Dégradation importante des conditions de travail, de la qualité et de l’accès aux soins dans le secteur public mais aussi dans le privé malgré une meilleure dotation. A l’hôpital public, une vingtaine de lits ont été fermés en deux ans.

Une lettre/pétition a été écrite par “le collectif des psychiatres publics de la haute-Garonne” à Agnès Buzyn (ministre de la santé) mais il n’y a eu aucune réponse de sa part.

Dans ce contexte clairement lié aux orientations politiques nationales, la mairie de Toulouse n’a rien mis en place pour étayer les équipes et donc par ricochet améliorer la qualité des soins et la prise en charge des patients.

 

Nos préconisations

Vous devez vous créer un compte et être connecté pour pouvoir voter sur les préconisations ou pour laisser un commentaire.

Showing ideas that are avec étiquettes

Vous pouvez vous aussi formuler des propositions en vous rendant sur cette page.

Nos sources

Inscription aux nouvelles d'Archipel

Aller au contenu principal