Archipel Citoyen

Pour des cirques sans animaux sauvages

Les pratiques de loisir cruelles envers les animaux sont nombreuses, certaines revendiquant leur appartenance au patrimoine culturel d’autres portant la simple étiquette de “divertissement”. Plus que jamais, les municipalités doivent s’opposer à cette culture de la contrainte, de la cruauté et de la violence qui prive les animaux de liberté et de dignité.

Archipel Citoyen entend interdire les spectacles ou attractions faisant appel à des animaux sauvages et encadrer strictement les autres pratiques commerciales.

La commune pourra ainsi déclarer symboliquement son opposition à la présence de cirques avec animaux sauvages sur son territoire et mettre des obstacles à l’implantation sur le territoire de divertissements basés sur l’exploitation animale, refuser les aides financières directes ou indirectes à la corrida, aux écoles taurines, aux cirques avec animaux sauvages, aux aquariums et delphinariums…

Archipel soutient les collectifs et associations qui demandent une loi visant l’interdiction de la présence des animaux dans les cirques, et dénonce l’organisation de spectacles tel que le Cirque de Noël du Zénith à Toulouse, qui comprend des numéros avec des éléphants et des otaries, cirque inauguré par Jean Luc Moudenc qui avait refusé d’interdire l’utilisation d’animaux dans les cirques.

Aller au contenu principal