Archipel Citoyen

Lettre ouverte concernant le football amateur

Lettre ouverte adressée à : M. Jean-Luc Moudenc, Président de France Urbaine, Maire de Toulouse, Président de Toulouse Métropole

Monsieur le Maire,

Vous avez appris comme nous ce 28 avril 2020 la décision du gouvernement d’achever la saison actuelle pour les clubs de football de l’Hexagone.
Une décision confirmée par le président de la Fédération Française de Football, M. Noël Le Graët.

Cette décision a pour conséquence la validation de la rétrogradation de nombreux clubs dans des divisions inférieures à celles où ils évoluaient jusqu’ici. Cela vaut pour les clubs professionnels bien sûr, mais aussi pour de nombreux clubs amateurs dont certains sont dans notre Métropole. Ces relégations imprévues et soudaines au vu des aléas liés à la crise sanitaire du Covid 19 que nous traversons, les impactent d’autant plus. Plusieurs d’entre eux voient en effet leur stabilité financière mise en jeu.

Pourtant d’autres solutions auraient pu être considérées par la FFF pour trouver une solution collective qui convienne au plus grand nombre et préserve de nombreux clubs amateurs des dégâts occasionnés par des relégations. En voici quelques unes suggérées par plusieurs dirigeants de ces clubs :

  • Acter le fait qu’il n’y ait pas de descentes, comme d’autres fédérations sportives l’ont décidé.
  • Mettre en place d’un Fonds d’urgence exceptionnel.
  • Donner enfin plus de poids dans les décisions aux clubs amateurs au sein des instances.

L’ occasion se présentait de montrer une véritable solidarité entre le football professionnel et amateur. Des solutions auraient pu être trouvées également pour les championnats de L1 et L2 en mettant en place exceptionnellement pour l’année à venir des championnats à 22 équipes, profitant de l’arrêt de la Coupe de la Ligue (dont beaucoup d’acteurs remettent en cause l’utilité et la nécessité) pour trouver des dates libérées dans le calendrier.

Il est évident que ces prérogatives ne sont pas de votre ressort, nous le savons. Toutefois, nous pensons qu’au vu de l’importance du rôle des clubs amateurs dans les grandes villes, que ce soit en matière de pratiques sportives, mais aussi et surtout d’éducation et de lien social, le président de France urbaine et Maire de la quatrième ville de France se doit de les défendre en alertant la FFF sur le sujet.

En outre, si aucune solution n’est envisagée au niveau national, quelles aides et mesures de soutien seriez-vous prêt à mettre en place pour le football amateur de Toulouse et sa métropole, et plus largement pour tous les clubs sportifs impactés ?

Enfin, nous regrettons comme vous, que le Toulouse Football Club, club de football fanion de notre ville soit relégué en Ligue 2. Une descente synonyme de manque à gagner pour la Métropole puisque selon la nouvelle convention décennale mise en place en janvier dernier, la redevance perçue par la collectivité va être réduite de moitié. Nous ne pouvons nous contenter de regretter cette relégation et devons prévoir un plan ambitieux pour que le club retrouve la Ligue 1 et participe à donner une image de notre ville conforme à ses valeurs d’hospitalité, de partage, de convivencia, de fraternité et de sororité.

Archipel Citoyen a déjà proposé des pistes de réflexion que nous sommes bien sûr prêts à partager avec vous ainsi qu’avec la direction du club avec qui nous souhaitons travailler de façon concertée.

Au delà de nos différents politiques, nous sommes certains que l’importance sociale, sportive et éducative des clubs mis en péril par les récentes décisions vous importe autant que nous.

Nous comptons sur votre capacité à faire entendre la voix de la quatrième ville de France afin de permettre que des solutions nationales et locales puissent être envisagées en concertation avec eux.

Veuillez agréer, Monsieur le Maire, l’assurance de ma considération.

Antoine Maurice, pour Archipel Citoyen.

Inscription aux nouvelles d'Archipel

Aller au contenu principal