Archipel Citoyen

Lettre d’Antoine Maurice à Jean-Luc Moudenc

J’ai souhaité proposer mes idées et mon aide à Jean-Luc Moudenc pour endiguer la pandémie. Voici ci-dessous le texte de la lettre que je lui ai adressée.

Monsieur le Maire,

Le confinement général de la population a débuté ce mardi midi et le second tour des élections municipales a été reporté à une date ultérieure. Je souhaite vous assurer par le présent courrier de ma volonté d’unité et adresser tout mon soutien aux agents municipaux mobilisés pour permettre aux soignants de réaliser leur mission, et aux Toulousaines et Toulousains de surmonter cette épreuve dans les meilleures conditions possibles.

La protection de nos concitoyens est la priorité absolue. Plusieurs mesures relevant de la compétence de la ville et de la Métropole me semblent pouvoir agir en ce sens.

En responsabilité comme Conseiller municipal et comme candidat à la responsabilité de Maire, je tenais à vous en faire part après avoir présenté certaines d’entre elles, dès lundi. Ces mesures, je vous les adresse comme une proposition de mutualiser en ces temps de crise nos énergies, nos solutions et nos idées au service des Toulousaines et des Toulousains. Je me tiens également disponible pour participer à la cellule de crise que vous avez initiée.

Afin de faciliter l’action des services publics, notamment soignants :

• L’organisation par Tisséo de services de transports à la demande pour les agents des services publics mobilisés, tous les travailleurs du soin, ainsi que de la logistique et de la distribution alimentaire n’ayant pas de véhicule personnel.

• La gratuité des déplacements en transports en commun pour les personnes qui doivent se déplacer pour leur travail.

• La poursuite de la mise à disposition des locaux municipaux, par exemple celle d’un gymnase municipal pour l’Agence régionale de santé – délégation territoriale de la Haute- Garonne et du Conseil de l’Ordre des Médecins 31 afin d’y organiser un centre de consultation dédié au COVID19 pour toutes les Toulousaines et les Toulousains qui n’ont pas de médecin traitant disponible afin que ces consultations se fassent dans les meilleures conditions de sécurité et afin d’éviter toute contamination. Ces consultations se tiendraient sans rendez-vous uniquement pour les personnes présentant des symptômes de toux et de fièvre. La commune mettrait à disposition les médecins du service municipal et du CCAS; elle prendrait en charge le personnel d’accueil et l’organisation des locaux.

• La coopération avec le Conseil départemental et ses équipes médico-sociales, en particulier la coopération du CHU, du CCAS et des MDS du Conseil départemental pour favoriser le retour à domicile des personnes âgées qui ne pourraient pas rester hospitalisées.

• L’organisation de solutions de garde d’enfants pour les personnels des services publics essentiels, notamment pour les agents municipaux restant mobilisés.

• Dans les écoles ouvertes pour accueillir les enfants des personnels de santé, le réapprovisionnement régulier en gants et gels hydroalcooliques afin d’assurer un minimum la sécurité sanitaire des enseignants volontaires et des enfants.

• La mise à disposition de la médecine de ville et du personnel paramédical (comme les kinésithérapeutes qui doivent continuer à prendre en charge à domicile des personnes par exemple) des stocks de masques et de gels hydroalcooliques.

Afin de prévenir la propagation de la maladie :

• L’affichage sur toutes les structures municipales d’informations des gestes barrière faciles à comprendre par tous.

• La réorganisation des marchés de plein vent pour réduire la promiscuité entre les étals et permettre le respect des distances de sécurité entre les clients.

• Durant la période actuelle de fermeture de la plupart des établissements scolaires primaires et des crèches municipales, le nettoyage et la désinfection de tous les locaux doivent être assurés afin de prévoir le retour des enfants et des personnels dans les meilleures conditions d’hygiène et de sécurité.

Afin de prendre soin des Toulousaines et Toulousains :

• La transformation d’Allo Toulouse en service d’écoute et d’assistance pour les personnes âgées, en faisant appel au télétravail des agents municipaux volontaires.

• La mobilisation des cuisines municipales pour renforcer le service de portage de repas à domicile pour les personnes empêchées (au-delà des personnes déjà inscrites dans les restaurants seniors) ainsi que la distribution de repas à l’ensemble des sans domicile fixe, en squats et bidonvilles.

• La participation à une réserve sociale départementale sur le modèle de la réserve sanitaire et la mutualisation des personnels municipaux et associatifs.

• L’attention particulière aux besoins des EHPAD du CCAS, en particulier le recensement des places d’hébergement temporaires qui pourraient servir à accueillir des personnes âgées en difficulté qui ne peuvent se rendre dans les hôpitaux.

• La mise à disposition de lieux pour permettre l’ouverture de plusieurs centres de « desserrement » (hébergements à destination des sans domicile fixes contaminés par le Covid 19 mais dont l’état ne nécessite pas une hospitalisation) acceptant les animaux de compagnie.

• La mobilisation des bâtiments publics vides pour les personnes sans domicile fixe (en leur garantissant les distances de sécurité), de préférence dans tous les quartiers, et la participation à l’accueil des plus vulnérables dans les hôtels réquisitionnés.

• Un numéro d’appel et un lieu d’accueil dédiés aux femmes en danger confinées avec des conjoints violents.

• L’accès à l’eau pour tous.

• La protection et la non verbalisation des personnes sans domicile.

• Le maintien des engagements financiers, notamment vis-à-vis des associations, afin de compenser la différence entre le chômage partiel et le salaire habituel.

Au delà de ces propositions formulées, je me tiens, dans les heures, les jours et les semaines qui viennent, disponible pour vous apporter mon concours dans le cadre de la lutte contre le coronavirus et agir dans le sens de ces propositions autant qu’il nous sera possible d’agir.

Dans l’attente de votre réponse, je vous prie de croire, Monsieur, en l’assurance de mon respect.

Antoine Maurice
Conseiller Municipal de Toulouse

Inscription aux nouvelles d'Archipel

Aller au contenu principal