Menu Fermer

Version 0.6

La démarche de désignation

Choisissons ensemble les citoyen·ne·s qui feront partie de cette liste pour porter une alternative à Toulouse !

Dans le collectif Archipel Citoyen, nous pensons qu’une liste ne peut être qualifiée de “citoyenne” que si elle émane de la décision des citoyens. Une liste qui compterait dans ses rangs 50% de citoyens choisis par une tête de liste sur la base de critères opaques n’aurait de citoyenne que le nom. Alors, on a réfléchi pour imaginer une démarche ouverte, inclusive et innovante qui permettrait d’amener des habitants à s’interroger sur leur participation à une telle liste et à se sentir légitimes pour devenir candidats. En complément, on a travaillé pour voir comment partager le pouvoir de décision et créer les conditions pour permettre un choix informé au regard des critères établis collectivement.

Si la démarche peut paraître compliquée, elle est une moyen d’expérimenter en conditions réelles et sur un enjeu important la démocratie délibérative et permanente que nous appelons de nos voeux. C’est en marchant qu’on apprend !

Pourquoi constituer une liste participative citoyenne aux élections municipales de 2020 ?

Osons nous impliquer pour construire une ville démocratique ! Pour que chacun et chacune puisse se sentir à l’aise et légitime de venir contribuer à transformer Toulouse et la métropole … La démocratie ne se décrète pas, elle s’apprend pas à pas, alors plutôt que de promettre de changer les choses APRES les élections, commençons tout de suite avec un processus de désignation démocratique, transparent et inclusif!

Qui choisit qui est sur la liste ?

Les TOULOUSAINS et TOULOUSAINES !

Il y a 3 flux pour constituer cette liste, avec celles et ceux qui porteront ce projet de transition :

  • Des candidat·e·s volontaires : ils sont volontaires et souhaitent mettre leur énergie au service du collectif ;
  • Le plébiscite : En qui est-ce que j’ai confiance dans mon entourage pour porter un tel projet ? On fonctionne à l’inverse, et on peut désigner et plébisciter nos ami·e·s, collègues ou voisin·ne·s qui nous inspirent ! Chiche ?

  • Du tirage au sort : Personne n’est moins légitime que personne pour s’impliquer ! Le tirage ou sort est un moyen d’affirmer cela et d’obtenir une représentation géographique puisqu’il sera effectué par quartiers. On n’y recherche pas une représentation sociologique, impossible à satisfaire sur un échantillon aussi restreint.

Ça fait du monde tout ça …et ensuite ?

Les candidats volontaires et plébiscités seront ensuite intégrés sur une plateforme en ligne pour être départagés par les habitants de la ville. D’abord via une campagne de soutiens (+1), où chaque votant peut attribuer un soutien à autant de personnes qu’il ou elle le souhaite. Au-delà d’un certain seuil de soutien, les candidats sont retenus pour la suite. C’est là qu’entre en jeu la méthode du jugement majoritaire, un vote alternatif inventé par deux chercheurs français qui permet de donner son appréciation à tous les candidats plutôt qu’un seul. C’est le mécanisme de vote le plus fidèle aux attentes des votant et qui permettra de sélectionner les 2/3 de la liste, soit 46 personnes. Plus d’info… Les personnes plébiscités ou tirées au sort seront invitées à venir découvrir le projet avant qu’elles puissent accepter ou non leur participation au reste du dispositif. Une liste d’attente est automatiquement constituée et sert de réserve dans laquelle piocher en cas de désistements.

69 : Le chiffre !

C’est le nombre de personnes qui doivent être sur la liste pour qu’elle soit valide. Il s’agit aussi du nombre de conseillers municipaux de la ville de Toulouse. La parité sera de mise, et les étiquettes mises de côté. A ce stade, on obtient une fabuleuse équipe de 69 personnes, prête à relever ce défi aux côtés des toulousain·ne·s, alors peu importe nos appartenances associatives, politiques ou culturelles, on passe en mode coopération, au service de la transformation de la ville ! La tête de liste ? On fait confiance à ces 69 personnes, du coup, c’est elles qui détermineront l’ordre de la liste.

Qui contrôle le processus?

Un comité de suivi composé d’adhérents d’Archipel Citoyen suivra l’ensemble du processus. Il aura 3 rôles:

  • Assurer que le déroulement du processus est conforme et ne présente pas de fraude
  • Accompagner le groupe de candidats constitué
  • Servir de recours à la demande du groupe de candidats si un candidat ne respectait pas les valeurs du collectif

Une liste, pourquoi pas… mais autour de quel projet ?

Découvrez les 4 piliers qui seront affinés et poursuivront leur co-construction en parallèle du processus de désignation, jusqu’à quelques semaines avant le 1er tour des élections municipales de 2020.

  • Un manifeste des valeurs
  • Un code éthique
  • Un programme démocratique
  • Un programme thématique

Alors prêt·e pour passer à l’action ? Affiche ton soutien à l’initiative d’Archipel Citoyen en signant l’appel sur le site internet, en nous rencontrant ou en  participant aux prochains événements (clique ici pour voir l’agenda) !

Le document en PDF: