Archipel Citoyen

Réduire le gaspillage alimentaire et les déchets en restauration collective

16

Réduire le gaspillage alimentaire et les déchets est un enjeu majeur (économique, environnementale, sanitaire et éducatif) pour la restauration collective et doit s’envisager à toutes les étapes de la chaîne alimentaire.

Actions concrètes :

En amont du service des repas :

  • nous continuerons à améliorer l’estimation la plus juste possible des quantités de repas en lien avec les équipes de la cuisine centrale et la vie scolaire
  • nous mettrons en place une légumerie afin de supprimer les déchets liés aux fruits et légumes en conserves et en sachets
  • nous évaluerons avec les personnels de la cuisine les besoins pour une meilleure gestion des stocks
  • nous mettrons en place des barquettes et contenants réutilisables
  • nous inclurons au sein des marchés publics une clause de prise en compte de la lutte contre le gaspillage

A moment du service :

  • nous expérimenterons des méthodes pour que les quantités des repas correspondent le plus justement possible à la faim des enfants avec des portions adaptées
  • nous veillerons à la présentation des repas car l’envie de manger un plat passe souvent d’abord par son apparence
  • nous veillerons à ce que le temps du repas soit suffisamment important pour que les enfants aient le temps de manger à leur rythme

A la fin des repas :

  • nous mettrons en place un suivi du gaspillage alimentaire pour évaluer repas les moins appréciés et améliorer progressivement la qualité des repas
  • nous mettrons en place des poubelles de tri et renforcerons les filières de valorisation des déchets correspondantes (compostage, recyclage, etc) en partenariat avec des structures engagées sur cette thématique et les services concernés.
  • pour les produits non consommés, nous évaluerons toutes les possibilités de redistribution avec les acteurs concernés

Globalement, nous étudierons toutes les bonnes pratiques qui existent en France et dans les autres pays afin de les adapter au contexte toulousain et de lutter contre le gaspillage alimentaire et les déchets à toutes les étapes de la chaîne alimentaire et au regard des compétences municipales. Nous travaillerons en étroite collaboration avec les personnels de la restauration collective, les professeurs, les parents d’élèves, les enfants et les acteurs concernés pour co-construire une démarche zéro-déchet globale.

En partenariat avec les CLAE, nous mettrons en place des activités périscolaires liées à cette thématique : éducation, ateliers cuisines, compostage.

Source : colloque “Innovons contre le gaspillage alimentaire en Occitanie”, 2016 : lien

La preuve par l'exemple

  • A Lille, qui sert plus de 14 000 repas par jour, la Mairie a mis en place des pesées d’assiette à la fin des repas pour sensibiliser au gaspillage alimentaire. Ils ont pu constater une économie de 30 centimes par repas
  • Dans toutes les écoles du Pays de l’Or, les enfants pèsent ce qui reste dans leurs assiettes, des jeux pédagogiques sont organisés sur le sujet, les repas sont adaptés selon les résultats des pesées et bien d‘autres actions. Résultat : En deux ans et demi, les restes dans les assiettes ont diminué de près de 20%. (lien)
  • Recensement des acteurs et des actions de prévention du gaspillage alimentaire en Occitanie, 2016 : lien

Financement

Relativement faible, investissement dans des balances de pesées et dans des jeux pédagogiques

Laisser un commentaire

Inscription aux nouvelles d'Archipel

Aller au contenu principal