Archipel Citoyen

Installer une légumerie dans la cuisine centrale ou mutualiser avec d’autres collectivités une légumerie

8

Alors que plusieurs tonnes de légumes sont utilisées chaque jour pour la préparation des 34 000 repas, pratiquement aucun kilo de légumes bruts n’arrive à la cuisine centrale. En effet, la cuisine centrale ne fait que de l’assemblage de « denrées d’origine végétale ». Ils se présentent sous forme de légumes surgelés (60%), cuits en conserve (30%) ou de légumes dits de 4e gamme « frais » et déjà préparés (lavés, prédécoupés et enveloppés de cellophane…).

Générant de nombreux déchets, ces produits ont également un coût supérieur aux fruits et légumes frais.

Les avantages de la légumerie sont donc multiples : réduction des déchets, réduction des coûts sur le long terme et surtout augmentation de la quantité de fruits et légumes frais et de meilleure qualité nutritive et sanitaire.

 

Financement

450 000 euros par an, comprenant :

  • l’achat de légumes de haute qualité (frais, locaux, de saison, si possible bios)
  • la rémunération du personnel (30 emplois dont 20 contrats aidés pour personnes handicapées)
  • le coût des fluides (eau, énergie…)

Laisser un commentaire

Inscription aux nouvelles d'Archipel

Aller au contenu principal