Archipel Citoyen

Elargir les compétences de la commission des Libertés publiques

5
Il y a 2 mois Mis en débat0

La commission des libertés doit associer tous les acteurs et actrices, des habitant·es et des professionnel·es pour mettre en place une politique locale de lutte contre les violences et discriminations, avec des actions de prévention.

Suivant l’exemple d’autres ville comme Grenoble, une enquête de victimation pourra être réalisée en partenariat avec les universités à l’échelle métropolitaine pour apprécier plus finement la situation. Ce type d’enquête permet en effet d’évaluer la proportion et le profil des personnes victimes de violences, bien au-delà des seules statistiques de la gendarmerie et de la police, qui ne tiennent pas compte par exemple des délits ne faisant pas l’objet d’une plainte (discriminations, violences faites aux femmes, etc).

Laisser un commentaire

Inscription aux nouvelles d'Archipel

Aller au contenu principal