Archipel Citoyen

Mieux utiliser les outils pour l’emploi dans les quartiers populaires

4

Evaluer l’impact de la zone franche urbaine !

  • En lien avec les associations de quartier concernées
  • Pour éviter les effets d’aubaine et la pérennisation de la précarité,
  • Se prononcer sur le maintien ou non, faire des préconisations d’évolution du dispositif, voire l’améliorer via des arrêtés municipaux,
  • Soutenir les alternatives porteuses d’emplois durables, par exemple en aidant à la création de groupements d’employeurs

Mobiliser les associations et les habitant.es des quartiers prioritaires (Contrat de ville), pour créer de l’activité et de l’emploi dans ces quartiers. Mettre à disposition dans chaque quartier un Tiers lieu populaire, géré par les habitant.es, lieu d’exercice des droits, lieu de rencontre, d’échange, d’initiative, de co-formation, avec l’appui des services de la collectivité (moyens, informations…).  En faire également des lieux d’auto-organisation des femmes, notamment pour leur accès à l’emploi.

La preuve par l'exemple

Voir les expériences de tiers lieux populaires à Nice, Espace de l’Utopie dans le quartier de l’Ariane ; à Montreuil, La Verrière et dans de nombreux autres quartiers… ainsi que le lancement par l’Etat d’un appel à manifestation d’intérêt pour des “fabriques du territoire”  dans les quartiers populaires.

Financement

L’Etat lance un appel à manifestation d’intérêt pour des “fabriques du territoire” pouvant ouvrir sur des subventions pour des tiers lieux populaires.

Laisser un commentaire

Inscription aux nouvelles d'Archipel

Aller au contenu principal