Archipel Citoyen

Mettre en place une alternative végétarienne quotidienne de qualité dans les cantines et deux repas végétariens hebdomadaires

25

L’élevage et la pêche ont un fort impact sur l’environnement (déforestation, utilisation des surfaces, forte consommation d’eau, émission de gaz à effet de serre, pillage des océans…) et questionnent le bien-être des animaux (conditions d’élevage, d’abattage et de pêche). Face à la crise écologique, nous devons revoir notre équilibre alimentaire pour réduire notre impact sur la planète.

Véritable levier pour engager une politique de développement d’une agriculture bio et de proximité, ainsi que de la consommation de produits plus éthiques et bons pour la santé, la restauration scolaire permet aussi de favoriser les pratiques d’élevage plus vertueuses et la substitution des protéines animales par des protéines végétales.

Par ailleurs, la viande représente un fort coût dans le budget consacré à l’approvisionnement en restauration collective : réduire la viande permet donc aussi de faire des économies et d’améliorer la qualité globale des repas.

Enfin, les repas à base de viande et de poisson sont gaspillés en plus grande quantité que les repas végétariens. Il y a donc aussi un enjeu de réduction du gaspillage alimentaire.

Actions concrètes dans toutes les cantines scolaires, puis dans les autres cantines publiques :

  • Proposer deux repas végétariens bio et locaux par semaine
  • Proposer une alternative végétarienne ou végétalienne goûteuse par jour
  • Réduire la charcuterie
  • Adapter la quantité de produits laitiers pour correspondre aux besoins nutritionnels des enfants
  • S’approvisionner en viande, produits laitiers et œufs locaux, issus d’élevages alimentés en protéines végétales produites en circuit court sans soja d’importation (responsable de la déforestation de l’Amazonie)
  • Conditionner les achats de viande et d’œufs à des critères exigeants de bien-être animal
  • Interdire les poissons issus de la pêche en eaux profondes et issus de la pêche électrique, préférer les poissons bio lorsqu’ils sont issus d’élevage
  • Favoriser les repas bio, locaux et les plus végétaux possible dans le cadre des repas et réceptions officielles de la ville
  • Impliquer les parents d’élève et les élèves dans les commissions des menus

La preuve par l'exemple

  • A Lille, la pesée des restes de repas à fait prendre conscience du gaspillage engendré surtout pour les plats à base de viande et de poisson. Forte de ce constat, la ville a décidé de mettre en place un deuxième repas végétarien par semaine.
  • Montpellier a mis en place un menu végétarien et un menu végétalien par semaine

Financement

Cuisiner des repas végétariens à base de produits frais représente souvent un coût inférieur à des produits carnés et/ou ultra-transformés

4 Comments

  1. pierre lhuillier

    L’alternative devrait être végétalienne (aucun aliment issu de l’élevage) pour respecter plus de consciences et montrer la voie à suivre pour protéger la planète nourricière et ses habitants.(cf “l’avenir de la planète commence dans notre assiette” de Jonathan Safran Foer)

    Le nombre de repas végétaliens serait alors décidé en conscience par les habitants.

  2. Michel Rieu

    Bien sûr:
    – la part des produits animaux dans l’alimentation des Français doit baisser (on peut débattre du taux)
    – les modes et pratiques d’élevage doivent évoluer par respect pour les animaux et en faveur des conditions de travail des éleveurs.
    Mais on peut pas (il ne faut pas) penser à un monde sans élevage. Pour, entre autres:
    – la biodiversité (espèces élevées et biotopes)
    – la valorisation des ressources de certains territoires totalement impropres aux cultures végétales directement consommables par les humains
    – les puits de carbone importants que constituent les prairies
    – le bouclage des cycles de carbone et d’azote organiques
    – l’entretien des paysages…

Laisser un commentaire

Inscription aux nouvelles d'Archipel

Message d'information

Logo Archipel Citoyen

En raison de la crise sanitaire du Covid-19, la campagne des élections municipales est suspendue.
Le site internet reste entièrement accessible.

Toutefois la vie démocratique interne au mouvement Archipel Citoyen s’organise avec le confinement. Vous pouvez toujours nous contacter ou vous rapprocher de votre cercle de quartier.

Prenez-soin de vous et de vos proches !  
#resterchezvous

Aller au contenu principal