Archipel Citoyen

Antoine Maurice, tête de liste Archipel Citoyen

Archipel Citoyen - Tien Tran - HD-015_Antoine

Découvrir Antoine MAURICE

Antoine Maurice est actuellement directeur d’une association qui promeut et développe le compostage de proximité à Toulouse. Juriste de formation, il avait d’abord travaillé au sein de mutuelles, puis a été responsable de développement d’un Pôle de coopération d’économie solidaire et d’innovation sociale.

Antoine Maurice est militant d’Europe Écologie Les Verts depuis 1999.
Élu expérimenté, il est entré au Conseil municipal de Toulouse en 2008, à 27 ans, ainsi qu’au conseil de Métropole. En charge de l’éducation à l’environnement, de l’économie sociale et solidaire, il a également présidé la commission environnement qui suit notamment les questions liées à l’énergie et à l’agriculture. Durant ce mandat, il a eu à cœur de prouver que développement économique et transition écologique vont de pair.
En 2014, il mène la liste écologiste aux élections municipales et siège depuis dans l’opposition.

Il est également président d’une ressourcerie à Toulouse qui emploie 12 permanents et 40 personnes en insertion.
Il est resté un militant associatif fortement investi sur les thématiques du vélo, des énergies renouvelables et de l’agriculture biologique locale. Il habite depuis 2013 au cœur du quartier du très contesté projet urbain “TESO-Grand Matabiau”.

Antoine Maurice a rejoint le mouvement Archipel Citoyen dès ses débuts en septembre 2017 avec l’envie de remettre les citoyennes et les citoyens au cœur de la politique de la ville autour de valeurs écologiques, sociales et solidaires. 

Après avoir été évalué, comme tous les autres candidat.e.s, par plus de 3000 Toulousains et Toulousaines,  il a été choisi en décembre 2019 par les membres de la liste Archipel Citoyen pour être le prochain Maire de Toulouse.

L'interview d'Antoine MAURICE

Vous êtes à la tête d’une liste citoyenne qui brigue la mairie de Toulouse. Mais un maire ça sert à quoi ?

Le maire impulse la politique municipale. Il anime le travail de l’ensemble de l’équipe. Il préside les Conseils municipaux et c’est à cette occasion que se prennent les décisions concernant les compétences communales. Le maire représente également la ville aux yeux des habitants et pour les événements officiels.

Mais alors ça changera quoi Antoine Maurice maire de Toulouse ?

Ça changera tout ! Parce que la politique que nous conduirons sera  radicalement différente. Parce que nous  ferons de la question écologique le cap de notre action. Parce que  l’urgence sociale sera notre boussole et parce que la démocratie vivante à l’échelon local sera notre méthode.

Les jeunes se mobilisent pour le climat. À l’échelle d’une mairie, qu’est-ce que l’on peut faire ?

La mairie est un échelon pertinent pour agir contre le dérèglement climatique. En favorisant les transports en commun et les mobilités douces comme le vélo, on réduit la pollution de l’air et améliore la santé. En végétalisant l’espace public et les cours d’école, on rafraîchit la ville et on développe la biodiversité.

Et ça suffit de végétaliser ?

Non. Nous investirons dans la rénovation énergétique des logements sociaux pour diminuer les  consommations d’énergie et les factures de  chauffage. Nous engagerons un plan compost pour valoriser les déchets en fertilisant naturel. Et l’écologie doit aussi être dans l’assiette de nos enfants avec des cantines 100% bio, bonnes pour la santé et l’agriculture de proximité. Il y a tant à faire !

Archipel Citoyen est une liste citoyenne mais vous êtes membre d’EELV. N’est-ce pas contradictoire ?

Notre liste est citoyenne car son programme et sa composition ont été construits par les habitants à chaque étape. Ainsi, nous sommes la seule liste qui comprend des candidats plébiscités et tirés au sort parmi les Toulousains.
Mais notre liste est aussi soutenue par des formations politiques comme EELV, la France Insoumise, Place Publique, le Parti Pirate, mais aussi de nombreux socialistes ou encore d’anciens communistes qui ont accepté de participer à un processus inédit dans une ville comme Toulouse. Membres ou non d’un parti politique, nous sommes tous à égalité dans cette liste.

Et donc quelle est la première chose qui va changer pour les Toulousains ?

Ils ne seront plus des spectateurs de la politique mise en place en leur nom. Ils en deviendront réellement des acteurs en retrouvant le pouvoir d’agir et de décider.

Inscription aux nouvelles d'Archipel

Aller au contenu principal