Menu Fermer

L’actionnaire Casil Europe continue de piller les caisses de l’aéroport Toulouse-Blagnac !

Mais que font donc M. Macron et son allié M. Moudenc ?

Mardi 5 novembre, Casil Europe a donc réussi son nouveau hold-up, la répartition des bénéfices pour 2019 avec 8 millions d’euros dans les poches ! Ces 8 millions se rajoutent aux sommes déjà perçues, pour atteindre 29 millions d’euros de bénéfices. Et comme ça ne suffit pas, Casil Europe s’apprête à vendre à Eiffage ses actions et espère empocher au passage 200 millions de bénéfices par rapport au prix d’achat !

Cette nouvelle manœuvre financière s’est faite avec la complicité de l’État qui a appliqué scrupuleusement le pacte d’actionnaire conçu par M. Macron lorsqu’il était ministre des finances.

Ce nouvel épisode montre une nouvelle fois une évidence dans l’affaire de la privatisation de l’aéroport: M. Moudenc et son équipe ont été au mieux incompétents, se laissant bercer de douces illusions sur les prétendus investissements chinois qui allaient se déverser sur Toulouse, au pire complices de ce pillage des biens publics. Le récent soutien de M. Macron à la liste de M. Moudenc peut nous donner quelques indications à ce sujet …

Il montre aussi le peu d’intérêt de M. Moudenc qui n’a consacré aucun euro des bénéfices empochés par Toulouse Métropole (810 000 euros uniquement pour 2019) pour le bien-être des habitant ·e ·s (insonorisation des bâtiments publics, mise en place de capteurs de bruits …). Il n’aura pas défendu nos intérêts en laissant cet aéroport à la dérive, laissant le trafic se développer de manière outrancière et en ne réclamant jamais la mise en place d’une interdiction des vols de nuit.